Comment bien décrypter un contrat de travail ?

Date:

 

Entre CDD, CDI, contrat d’intérim ou autres…
Le contrat de travail est l’un des premiers éléments à valider avant de démarrer «officiellement» une activité professionnelle.
Même sous différentes formes, le contrat de travail garde le même fond et le même objectif : établir des règles claires, précises et approuvées, entre  les parties concernées, pour le bon déroulement de la collaboration.
Par définition, le contrat de travail est l’acte juridique par lequel une personne physique (salarié), loue sa force de travail au profit d’une autre personne physique ou morale (employeur) contre une rémunération. L’établissement d’un tel écrit est obligatoire pour qu’aucune des parties ne soit lésée dans ses droits. Le contrat de travail doit être fait en deux copies, légalisé auprès de l’institution compétente pour que chaque partie en conserve une copie (article15 du Code de travail). Une fois signé, les parties s’engagent à respecter les clauses dudit contrat. Il est donc vital de lire  attentivement «Toutes» les clauses  du contrat avant d’y adhérer. Et n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel. En tout, trois types de contrats existent : Le contrat de travail à durée déterminée, le contrat de travail à durée indéterminée et le contrat de travail  temporaire (exemple: le contrat d’intérim). Le CDD est un contrat prévu pour une durée fixe. Il est généralement de 6 mois, et ne doit pas en principe être renouvelé plus de deux. fois. Le délai de titularisation étant de 12 mois selon la loi.  D’autre part, le CDI ne prévoit pas de date à laquelle il prend fin et peut être rompu unilatéralement par l’une des parties tout en respectant le délai de préavis légal. Enfin, le CTT a été défini par la loi comme le contrat pour l’accomplissement d’un travail déterminé. Le principe étant que le contrat de mise à disposition liant l’entreprise de travail temporaire et l’entreprise utilisatrice comporte des termes fixés avec précision dès sa conclusion : durée, mission, lieu de travail. Toutefois, la pratique du contrat de travail oral a toujours existé et continue de l’être. Cela ne vaut évidemment pas la protection que procure un écrit. Au final, Un bon contrat est en général un contrat détaillé qui ne néglige aucune question de base pour les cocontractants ; l’identité complète et exacte des parties, le poste à pourvoir, le lieu du travail, la rémunération, tout en spécifiant les horaires du travail qui ne doivent pas dépasser 44 heures par semaine (selon la législation actuelle), les avantages sociaux ainsi que la couverture sociale. Sans oublier la nature et la forme du contrat.
Aujourd’hui le Maroc

Partager l'article:

PUBLIEZ

Annonces Légales

S'abonner

spot_imgspot_img

Retrouvez l'actualité
Related

CNSS : la composante retraite tient bon jusqu’en 2038

« Malgré la reprise, plus rapide que celle retenue lors...

L’encours bancaire franchit la barre des 1000 milliards de dirhams à fin juin

Dans le détail, l’encours du crédit bancaire aux agents...

La Bourse de Casablanca clôture dans le vert

La Bourse de Casablanca s’est maintenue dans le vert,...