AN-2025: Candidat “idéal”, “archi-favori”… la presse africaine admirative des potentialités infrastructurelles et culturelles du Maroc

Libreville – Les envoyés spéciaux des médias africains, séjournant au Maroc à l’occasion de la Coupe du Monde des Clubs 2023 de Football, n’ont pas tari d’éloges sur les infrastructures “miraculeuses”, sportives en l’occurrence, dont disposent les différentes villes marocaines, qualifiant le Royaume de candidat “idéal” et “archi-favori”… pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2025).

Plus de 100 journalistes africains ont fait escale au Maroc pour couvrir le Mundialito-2023. Mais pas que ! Ces hommes de médias ont eu l’occasion de constater de près les potentialités du pays, aussi bien culturelles que sportives”, notamment le Complexe Mohammed VI de Football, qu’ils ont décrit comme “un joyau unique”, ainsi que les Grands stades de Tanger, d’Agadir, de Marrakech et de Rabat.

Dans ce sillage, l’Agence de presse sénégalaise (APS) a qualifié ce complexe, situé à Maâmora près de Salé, comme “un bijou à la pointe de la modernité ” et “un chef-d’œuvre architectural qui allie expertise, savoir-faire et beauté”, suscitant “déjà de loin la curiosité du visiteur”.

Servant de camp de regroupement à l’équipe nationale A du Maroc, les équipes nationales en stages de préparation, ainsi que les clubs devant représenter le pays dans les compétitions internationales, la structure est dotée d’infrastructures et d’équipements de pointe qui répondent aux normes de la FIFA”, ajoute-t-on.

Le journal malien “L’Essor” a indiqué que le Maroc compte plusieurs infrastructures sportives aux normes internationales, tout en braquant les projecteurs sur le Complexe Mohammed VI de Football, “une infrastructure unique en Afrique”.

L’Agence guinéenne de presse (AGP) a évoqué un complexe “doté d’infrastructures et d’équipements de pointe, conformes aux standards de la FIFA, est l’un des plus importants du monde sur le plan sportif”.

Véritable centre d’expertise et de savoir-faire, poursuit-on, ce complexe est destiné à accueillir les équipes nationales en stages de préparation, ainsi que les équipes nationales étrangères qui désirent effectuer leurs stages de concentration au Maroc.

“Le Complexe sportif Mohammed VI est “un joyau architectural doté d’infrastructures et d’équipements de pointe pour le développement du football marocain”, a écrit, pour sa part l’Agence ivoirienne de presse (AIP).

Les journaux camerounais, “l’Economie quotidien”, et “Intégration” ont relevé que “le Maroc dispose des meilleures infrastructures sportives du Continent”, notant que le Royaume a accumulé une expérience solide dans l’organisation des événements sportifs, footballistique en l’occurrence.

Pour sa part, l’Agence rwandaise d’information (RNA) a souligné que les infrastructures de qualité et de pointe créées par le Royaume hissent le sport marocain au niveau de la perfection et de la référence mondiale.

Ainsi, RNA a mis en avant les investissements divers du Royaume dans plusieurs villes telles que Casablanca, Tanger, Marrakech, Rabat, Fès, notant que ces installations de haute facture sont également dédiées aux équipes africaines et européennes qui y effectuent des stages de concentration.

Le journal gabonais “L’Union” s’est, quant à lui, attardé sur l’art du Royaume de bien organiser les événements tout en soutenant que “cet art” a fini, au fil du temps, par devenir, une tradition.

Le quotidien a relevé que le Maroc, sur la lancée de la quatrième place des Lions de l’Atlas à la dernière Coupe du Monde au Qatar, souhaite être la locomotive d’un football africain appelé à jouer, dans quelques années, un rôle important sur l’échiquier mondial.

Dans le même volet, l’Agence APS est revenue sur la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde des Clubs, ayant “gratifié le public d’un spectacle de haute facture, qui a mis en lumière toute la diversité et la richesse culturelles du pays.

De son côté, l’Agence gabonaise de presse (AGP) a souligné que “fort de son expérience dans l’organisation des manifestations sportives les plus grandes, en plus de la qualité de ses infrastructures, le Maroc fait naturellement office de grand favori pour abriter la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2025).

En attendant “le verdict”, souligne l’AGP, plusieurs observateurs s’accordent que “la candidature du Royaume possède, en effet, des arguments solides pouvant faire pencher la balance de son côté”.

Le Maroc dispose, à lui seul, d’énormes potentialités tant sportives, sanitaires que culturelles pour rendre belle, “disons très belle” la grande messe du football continental, met-on en relief.

Le site d’information nigérian “Sportsvillagesquare” a, dans le même contexte, indiqué que la cérémonie d’ouverture, époustouflante et colorée, de la Coupe du Monde des Clubs a mis en lumière “un Maroc diversifié, ancestral, moderne, ouvert, hospitalier et passionné de football”.

Ainsi, souligne le média kényan “KBC”, le Maroc a marqué des points importants dans le cadre de sa candidature pour accueillir les phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations.

“Le Royaume du Maroc répond à l’ensemble des critères stricts de la FIFA pour l’organisation d’une Coupe du Monde élargie à 48 équipes au lieu de 32, a noté le média public, expliquant qu’il est le seul pays africain à avoir passé avec succès le préalable exigé en matière d’infrastructures sportive, hôtelière et de santé.

Même son de cloche chez l’Agence de presse du Ghana (GNA), qui avance que le Maroc est en pole position pour accueillir la CAN-2025 avec des installations sportives de pointe.

“Le Maroc est archi-favori pour accueillir la CAN-2025”, écrit pour sa part le journal congolais “Forum Des AS”, tout en mettant en avant les infrastructures aux normes internationales et la diplomatie sportive du Royaume.

En effet, confirme le journal djiboutien “La Nation”, le Royaume se présente comme le candidat le plus favori pour l’organisation de la CAN-2025, grâce aux atouts et aux avantages comparatifs dont il dispose.

Cet article AN-2025: Candidat “idéal”, “archi-favori”… la presse africaine admirative des potentialités infrastructurelles et culturelles du Maroc est apparu en premier sur MAP Express.

About

Check Also

Le président de la CAF félicite le Maroc pour ses stades et infrastructures de football de “classe mondiale”

Rabat – Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, a félicité …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *