Le calcul des intérêts bancaire au Maroc

Date:

  • Pour les banques toutes les années comportent 360 jours ;

Selon l’article 496 du code de commerce, le relevé de compte indique de façon apparente le taux des intérêts et des commissions, leur montant, et le mode de calcul.

On constate de la lecture des dispositions de l’article 496 que le relevé de compte doit indiquer le mode de calcul, sachant qu’on ne peut trouver aucune autre disposition dans le code de commerce sur le calcul des intérêts bancaires. Alors comment ces derniers sont calculés ?

Pour répondre à notre question, il faudrait de revenir aux sources du droit bancaire, et le rôle de l’usage bancaire dans la pratique bancaire.

En droit bancaire, les usages sont nombreux et peuvent régir aussi bien les rapports entre établissement de crédit que les rapports de ces derniers avec leur clientèle. Les usages s’appliquent sans aucune restriction.

En application de l’usage bancaire, une année ne compte que 360 jours. Il s’agit en réalité d’une technique, utilisée depuis des années par l’ensemble des banques du royaume parce qu’elle facilite le calcul des intérêts bancaires.

Malheureusement, cette technique fait augmenter les taux d’intérêts à 1.666 % ou 1.338 % pour les clients, selon s’il s’agit d’une année bissextile ou sextile.

Des voix partisanes, ont réclamé dans la passé, un amendement de l’article 496 dans un objectif d’annuler l’usage bancaire quant au calcul des intérêts et pour ne considérer que l’année civile dans le calcul des intérêts bancaires, laquelle comporte 365 ou 366 jours.

Lire aussi :
Ces services bancaires doivent être assurés à titre gratuit :  Cliquez-ici
Clôture de comptes bancaires : La loi n°134-12 au B.O  Cliquez-ici
Peut-on me refuser l’ouverture d’un compte bancaire ?  Cliquez-ici
Nantissement de compte bancaire selon la nouvelle loi n° 21-18  Cliquez-ici

Blog de Droit Marocain

Simplifiez-vous la veille

Partager l'article:

PUBLIEZ

Annonces Légales

S'abonner

spot_imgspot_img

Retrouvez l'actualité
Related

CNSS : la composante retraite tient bon jusqu’en 2038

« Malgré la reprise, plus rapide que celle retenue lors...

L’encours bancaire franchit la barre des 1000 milliards de dirhams à fin juin

Dans le détail, l’encours du crédit bancaire aux agents...

La Bourse de Casablanca clôture dans le vert

La Bourse de Casablanca s’est maintenue dans le vert,...